• 24206 visits
  • 104 articles
  • 2782 hearts
  • 2097 comments

Sommaire et présentation du blog 23/04/2013

Présentation du blog de Matsuruki :


Sommaire et présentation du blog
 
みなさん、こんにちは!!!
 
 
Tout d'abord Bienvenue <3
 
Mon blog parle essentiellement de l'Asie plus particulièrement du Japon et de la Corée mais il m'arrive de faire sur la Chine.
 
Il y a des articles sur la musique : Visual kei (ma passion) : http://matsuruki.skyrock.mobi/tags/ev9r6Mcj7uF-Visual-kei.html




 
Sur la mode : japonaise, coréenne et chinoisehttp://matsuruki.skyrock.mobi/tags/kXuQUbtiISR-mode.html
 
Sur la vie quotidienne : Japon ( terminé) : http://matsuruki.skyrock.mobi/tags/3GJTgjOtJJl-japon_1.html
                                : Corée ( en cours)


 
Ce blog a à peine 1 an et s'améliore de jours en jours, je suis très fière de le tenir car je reçoit beaucoup de commentaires disant que mes articles font découvrir des choses et qu'ils plaisent donc cela me rend heureuse.
 
Merci à tous ceux qui viennent jeter un ½il de temps en temps ou ceux qui suivent mes articles régulièrement.
 
 
Sommaire et présentation du blog
 
 
Chanson du moment :

SEKAI NO OWARI「Mr.Heartache」
-Beaucoup de personnes de mon entourage ne comprenaient pas ma passion pour le Japon et la Corée. Elles se moquaient de moi et parfois elles me critiquaient. Mais je ne leur en veux pas du tout, chacun à ses propres goûts, il ne faut pas critiquer quand on ne connaît pas et ne pas juger trop vite !!!

-Cela va faire 8 ans que je m'intéresse au Japon et 3 ans pour la Corée, au début peu de gens aimait mais maintenant de plus en plus de personnes s'y intéresse donc je suis contente car ces 2 pays en valent la peine !!   

Sommaire et présentation du blog
Ton sourire fais renaître le mien <3

Tags : sommaire

Corée du sud 11 : La Mode 1 03/06/2016

 
Comment définir la mode coréenne ??
 
 
"Une fusion parfaite entre l'Asie et l'Occident, entre classicisme et modernité digitale. La bonne mesure avec, toujours, le petit twist de rigueur."
                                                    Vincent Grégoire, directeur de création de l'agence de style NellyRodI
 
 Si cela vous intéresse, je mets le lien de l'article d'où est tiré cette citation:
 
http://www.grazia.fr/article/folies-coreennes-pourquoi-seoul-est-a-la-pointe-de-la-mode-739434

 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
 
 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
 
Corée du sud 11 : La Mode 1

 
 
Toutes ces photos sont des aperçus de la mode coréenne, qui bien sur ne se limite pas aux photos que je poste. D'ailleurs, elles proviennent de la Séoul Fashion Week de 2016, donc ce sont des looks "originaux".  
 

Tags : Corée du Sud - mode

Corée du sud 10 : Cuisine 27/08/2015



Après plus d'un an d'absence me revoilà avec un nouvel article sur la Corée du sud : la cuisine !!!!
 
- Le kimchi ( 김치 : gimchi) est composé de piments et de légumes lacto-fermentés, c'est-à-dire trempé pendant plusieurs semaines jusqu'au développement d'une acidité. À l'origine, le mot kimchi signifiait légume submergé.


Les ingrédients les plus courants sont le chou chinois, les radis, l'ail, le piment rouge, l'oignon blanc, les fruits de mer et  le gingembre. 




Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
 
 
- Bulgogi (불고기, littéralement « viande au feu » - également « barbecue coréen ») : viande marinée puis grillée, généralement du b½uf ou du porc.
Le b½uf se prépare souvent avec une base de sauce soja, de sucre, avec de l'huile de sésame ou du jus de poires coréennes...
Pour le porc, la pâte de piment (gojujang) et le gingembre dominent.
Parmi les façons de consommer le bulgogi : enveloppé avec du riz dans une feuille de salade ou de kaetnip (feuilles de sésame marinées avec du piment en poudre, assez salées).


Corée du sud 10 : Cuisine

 
 

- Le Gimbap ( 김밥) est un en-cas fait de riz blanc (밥, bap), d'huile de sésame grillé et divers autres ingrédients, l'ensemble étant roulé dans une algue séchée (김, gim)  servit froid coupé en tranches de la taille d'une bouchée. 


Le gimbap viendrait des futomaki (太巻き) japonais, qui sont de gros diamètre.
Dans les makizushis, des quantités assez significatives de vinaigre de riz doux est ajouté au riz et l'huile de sésame n'est pas utilisée traditionnellement comme cela se fait pour le gimbap. De même, le gimbap coréen ne contient en général pas de poisson cru et se prépare avec de nombreuses viandes et poissons comme du jambon ou du crabe.
 
Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
- Le bibimbap (비빔밥 ) est un mélange de riz, de viande de b½uf, de légumes sautés ou blanchis ensuite assaisonnés et d'un ½uf sur le plat, le tout relevé par de la pâte de piment coréenne fermentée (Gochujang, 고추장) généralement servi ensemble ou séparément afin de laisser aux convives le soin de ne mettre que la quantité désirée.
Il est souvent servi dans un bol en pierre (dolsot - 돌솥) chaud, et est alors nommé dolsot bibimbap (돌솥비빔밥).
 
 
Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
-  Le Jajangmyeon (짜장면) est un plat d'origine chinoise.
Ce sont des nouilles agrémentées d'une sauce soja incluant du caramel, d'une pâte de haricots rouges, des oignons, de la viande et des légumes. Il a été inventé il y a un peu plus d'une centaine d'année à Incheon par des immigrants chinois.




Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
- Le samgyetang (삼계탕) est une soupe de poulet au ginseng. Elle est faite à partir d'un jeune poulet farci avec du riz gluant et cuit avec un bouillon de ginseng (plante médicinale), des graines de jujube séchées, de l'ail et du gingembre. 



Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
 



 
- Le Pajeon ressemble un peu à une pizza ou une crêpe. On en mange souvent quand il pleut avec du vin de riz. Dans la pate de farine, on met de la viande, des poireaux, des huitres ou d'autres fruits de mer (Haemul Pajeon). Sinon on peut mettre du Kimchi, ce qui donnera du Kimchi Pajeon. On mange le Pajeon avec de la sauce soja.


Corée du sud 10 : Cuisine

 
 
 
Les baguettes et cuillères coréennes sont en métal : 
 
 
 
Corée du sud 10 : Cuisine







Tags : Corée du Sud - Cuisine.

Corée du sud 9 : Parcs d'attractions 25/08/2014


Il existe 3 grands parcs d'attractions populaires en Corée du sud :
 
Le Lotte world : 
 
 
Ouvert depuis 1989, le Lotte World est le plus grand parc d'attraction intérieur du monde !!! 
Il est ouvert toute l'année et reçoit plus de 5 millions de visiteurs par an. Le parc est divisé en deux parties : la partie « Adventure » et la partie « Magic Island », l'une à l'intérieur et l'autre à l'extérieur, et il abrite une grande variété de festivals, parades, spectacles tout au long de l'année par contre il y a des files d'attentes interminables.
 
Corée du sud 9 : Parcs d'attractions

 
Les attractions recommandées sont :
 
 
1. Le Gyro Drop

Le Gyro Drop est l'attraction la plus populaire : une nacelle vous emmène à 70 mètres de haut, s'arrête au sommet et retombe en 2 secondes soit à une vitesse de 94 km/h ! 
 

 
 
 
2. Le Gyro Swing

Une des nouvelles attractions du parc. Imaginez-vous sur un tourniquet qui en plus se balance verticalement. Attention, risque de perte de chaussures XD 
 
3. Le Musée Folklorique


Il retrace les 5 000 ans d'histoire et de tradition de la Corée de façon ludique. Des villages miniatures et des mises en scène grandeur nature retracent les moments forts de l'histoire coréenne, un théâtre permanent vous permet d'écouter la musique et d'admirer les danses coréennes traditionnelles. Et dans la « rue des marchés » vous trouverez même des restaurants traditionnels.
 
Accès: Métro ligne 2 ou 8, Station Jamsil, sortie 4. Ouvert du lundi au jeudi de 9h30 à 22h00 et du vendredi au dimanche de 9h30 à 23h00.
 


Corée du sud 9 : Parcs d'attractions

 
 
Everland :


Everland Resort est un complexe de loisirs situé à Yongin, près de Séoul qui comporte un parc à thème, un zoo, un parc aquatique (Caribbean Bay) et des hôtels. Le site est dirigé par le groupe Samsung Everland, une filiale de Samsung. Le ticket d'entrée permet aussi de visiter le musée d'art Ho-Am situé juste à côté. C'est le 5 ème plus grand parc d'attraction du monde !!!!


 
Corée du sud 9 : Parcs d'attractions

 
 
 
Carribean Bay :
 
Corée du sud 9 : Parcs d'attractions

 
Ouvert en 1996, c'est le plus grand parc aquatique intérieur / extérieur du monde : 
Le parc comprend une piscine à vagues les vagues peuvent facilement dépassées 2 mètres de haut) , une piscine de sable, une pataugeoire pour les enfants, plusieurs toboggans aquatiques et un sauna de sel.
Le Tour Boomerang Go est l'attraction aquatique la plus extrême de Corée du Sud , la pente du toboggan est de 90 degrés.


Ce parc apparaît dans la chanson des SNSD et des 2PM :  Cabi Song 


 

 
 
Seoul Land :




 
Il est composé d'un parc, d'une station thermale et du Centre National d'Art Moderne.
 
Il y a une grande variétés de festivals : D'avril à mai, le Festival de Tulipes,
de juillet à août : le Festival Starlight Rose,
de septembre à octobre, le Festival des Chrysanthèmes,
et de décembre à février, le Snow Light Festival. 


Corée du sud 9 : Parcs d'attractions

 


Tags : Parc d'Attractions - Corée du Sud

Happy de Pharrell Williams from Okinawa 01/05/2014

Play the video

Quand les japonais chantent et dansent sur Happy de Pharrell Williams : 
 
 
 Cette version ou l'originale ? 

Tags : tokyo - japon

traditions 4 : Pansori et Chuseok 27/04/2014

 
Pansori (판소리) : pan (판) qui signifie "place publique" ou "marché", et sori (소리) qui signifie "chant" ou "bruit" (dans le sens "son"). Littéralement, le mot "pansori" pourrait se traduire par l'expression "chant de la place publique" ou "bruit du marché". Selon Ahn Suk Seon, chanteuse de pansori, le Pansori était autrefois considéré comme la chant du peuple populaire.
L'art du pansori fut proclamé "Bien culturel immatériel national" en 1964, ce qui a permis un certain renouveau de la tradition et inscrit en 2008 au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité.
 
 
 
 
traditions 4 : Pansori et Chuseok

 
 
Le pansori est apparu en Corée durant la période Joseon, au XVIIIème siècle. À l'époque, les chanteurs de pansori accompagnaient principalement les chamans durant leurs rituels avant de devenir de véritables chanteurs itinérants.


Une interprétation typique de pansori peut durer jusque cinq à six heures, mais il arrive aujourd'hui 
de voir uniquement des morceaux spécifiques plutôt qu'une pièce complète. L'importance de la représentation ne réside pas dans sa longueur mais dans la prestation du chanteur, le personnage principal de la pièce. 


traditions 4 : Pansori et Chuseok

 
 
Toutes les prestations de pansori coréennes ont les mêmes caractéristiques :
- On voit une femme à gauche de la scène, vêtue d'un hanbok. Celle-ci est généralement coiffée d'une grande natte et possède un éventail avec lequel elle mime ses paroles.
À côté d'elle, à droite de la scène, il y a le joueur de tambour qui se tient assis et fait face à la chanteuse.




La scène, est souvent décorée de manière minimale, des paravents recouverts de peintures ou d'idéogrammes sont placés en arrière-plan et un tapis traditionnel recouvre le sol. Les seules éléments qui en ressortent sont le tambour, les coussins et éventuellement, un micro, installé de manière à mieux faire entendre les bruits émis par le tambour et la chanteuse.




traditions 4 : Pansori et Chuseok

 
 
-La popularité du pansori a connu une forte augmentation, grâce au film "La Chanteuse de pansori" (1993) et sa suite "Le Chant de la Fidèle Chunghyang" (2000) ainsi que, quelques années plus tard,"Souvenir" (2007), tous trois réalisés par le cinéaste Im Kwon Taek.




 
 
Le Chuseok :
 
 
Chuseok (추석) désigne l'une des trois fêtes les plus importantes du pays, c'est la fête nationale des récoltes.
Cette année elle aura lieu le 8 septembre.

Elle est traditionnellement célébrée le quinzième jour du huitième mois lunaire, ce qui équivaut à la période septembre / octobre et s'étale sur 3 jours. 

Selon certaines croyances , la naissance de Chuseok serait liée au culte de la Lune. Si cette fête est célébrée lors du quinzième jour du huitième mois lunaire, c'est parce que la Lune serait à ce moment la plus impressionnante. D'ailleurs en Asie, la période de la pleine-lune est synonyme de bon présage.




traditions 4 : Pansori et Chuseok

 

- L'une des traditions les plus courantes et inévitable est celle de la confection des songpyeon.
 Elle consiste à préparer une pâte de farine de riz, que l'on garnit soit d'une autre pâte de haricots rouges et de miel, soit de jujubes ou de graines de sésames sucrée ou bien encore de châtaignes cuites au miel.
 
 
traditions 4 : Pansori et Chuseok

 
 
La danse fait aussi partie de la fête, ce sont généralement  les femmes, vêtues de costumes d'époque, qui sont chargées de former la Ganggangsullae (강강술래). Cette danse est une gigantesque ronde, vieille de plus de cinq mille ans, et généralement effectuée de nuit, sous la pleine-lune.
 

traditions 4 : Pansori et Chuseok




Tags : Corée du Sud - traditions

Traditions 3 : hanok, l'âge et Manhwa 11/03/2014


- L'Hanok (한옥) est une maison traditionnelle coréenne construite selon le style architecturale transmis de la période des Trois Royaumes (-57 à 668) à la période Joseon (1392 à 1910).
 
Traditions 3 : hanok, l'âge et Manhwa




-L'age en corée du sud :

On ne considère pas l'âge de quelqu'un à partir de sa naissance mais à partir de sa conception. Et pour faciliter le calcul, les coréens considèrent que la durée de gestation dure 1 an.Par conséquent, lorsqu'un coréen naît, il a déjà un an !
Les coréens ne gagneront pas un an comme nous le jour de leur anniversaire, mais lors du nouvel an lunaire.

Donc lorsque l'on vous donne un âge coréen, il faut retrancher entre 1 et 2 ans pour avoir l'âge comme on le calcul en France !


On dit que les Coréens ont deux âges : l'age occidental (selon le calendrier solaire, où l'anniversaire est fêté chaque année lors de sa date de naissance), et "l'âge coréen" (selon le calendrier lunaire et les croyances ancestrales, où les années sont ajoutées à chaque nouvel an).






- Le manhwa (만화) est en Corée, ce qu'est le manga au Japon ( certes moins connu) : l'art de la bande dessinée.
Un auteur de manhwa est appelé un manhwaga (만화가).


Traditions 3 : hanok, l'âge et Manhwa



un Manhwa sur le groupe Beast



L'art de la bande dessinée coréenne s'inspire de l'art classique chinois, ainsi, la potentielle première bande dessinée coréenne que l'on retrouve se présente sous la forme d'une illustration comique, découpée en cases et expliquée à l'aide d'un bref texte.



Traditions 3 : hanok, l'âge et Manhwa







- Le 2 juin 1909, Lee Do Yeong, célèbre caricaturiste publie "Saphwa" (삽화) :  portrait de trois fonctionnaires japonais étant représentés sous la forme de singes vêtus de costumes élégants. Ce fut le premier Manhwa publié 




Traditions 3 : hanok, l'âge et Manhwa







Vocabulaire :


-Manmun manhwa (만문만화) : manhwa composé d'une seule case, tout public

-Myeongrang manhwa (명랑만화) : manhwa humoristique, destiné aux adultes

-Ttakji manhwa (딱지만화) : manhwa dont l'aventure se déroule en Occident, populaire dans les années 1950

-Sonyung manhwa (손영만화) : manhwa destiné aux adolescents, équivalent du shounen japonais

-Sunjeong manhwa (순정만화) : manhwa destiné aux jeunes filles, équivalent du shoujo japonais

-Chungnyun manhwa (청년만화) : manhwa destiné aux jeunes adultes, équivalent du seinen japonais

-Manhwabang (만화방) : bibliothèque destinée à la lecture de manhwa

Tags : Corée du Sud - traditions

traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux 28/12/2013

 
- Le taekwondo ( 태권도 ) pouvant se traduire par La voie du pied et du poing.
Le pratiquant de taekwondo est appelé un taekwondoïste (mais le terme le mieux adapté est  Taekwondoin) mais pas taekwondoka comme pour les pratiquants d'arts martiaux japonais.


traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux







Le fondateur et principal promoteur du taekwondo est Choi Hong-hi qui créa ce sport le 11 avril 1955 
 
traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux

 
 
Ce sport regroupe 4  sous-disciplines :


- Le combat libre :


Les coups sont maîtrisés, et n'ont pas pour but de mettre l'adversaire hors de combat. Tous les coups effectués avec les extrémités des membres (mains et pieds) sont autorisés au-dessus de la ceinture. Cela signifie que les combattants peuvent utiliser des frappes effectuées avec les poings, le tranchant ou le dos de la main, le dessus du pied, le talon.
Les coups de coude, de genoux et de tête sont interdits.
Les combattants portent un protège-dents et une coquille ainsi que des gants et des protège-pieds.
Le full contact existe en compétition, mais seulement au niveau de la ceinture noire. 




traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux

                                                                       Désolé c'est un peu flou
 

- Les poomse, les tuls ou les formes :


Les compétiteurs s'affrontent côte à côte, face à un jury qui juge la qualité de l'exécution des formes effectuées par chaque compétiteur. Il s'agit de mimer un combat comme si l'on est confronté à un ou plusieurs adversaires. Ils ont une importance capitale pour monter en grade.
Les formes sont des enchaînements de mouvements il en existe 24.
 
 
traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux

 
 
- La casse :


La casse est une épreuve de puissance. Chaque compétiteur se présente pour effectuer cinq casses. L'une s'effectue avec un coup de poing, une avec le tranchant de la main, une avec un coup de pied de côté, une avec un coup de pied circulaire, et une avec un coup de pied retourné. Le compétiteur qui brise le plus de planches remporte la compétition.




traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux



- Les techniques spéciales :


Comme dans le cassage, chaque compétiteur a cinq techniques à effectuer. Il s'agit d'atteindre avec chaque technique une cible placée le plus haut possible.



traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux

 
 
 
 
- L'hapkido (합기도 )  fonde sa pratique sur une connaissance poussée du corps humain permettant une approche autant physique que psychologique et énergétique du combat.
Il correspond à l'étude de l'ensemble des techniques et connaissances en matière de contrôle sur les articulations du corps.
Ce système permet une formation à l'autodéfense complète. Il puise sa philosophie et son éthique du Bouddhisme et du Confucianisme.


traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux

 
 
 

 
-  Le taekkyon ( 택견 ) est un art martial traditionnel aux mouvements fluides, décontractés et dansants.
Il a été reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO en 2011. Son caractère non agressif rend sa pratique accessible au plus grand nombre, hommes et femmes, enfants et seniors.
il ressemble à la capoeira brésilienne.
 
traditions 2 : Taekwondo et autres arts martiaux






Tags : Corée du Sud - ARTS MARTIAUX

Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok 22/12/2013

 
- Le hanbok (한복, hanbok) est un vêtement traditionnel coréen influencé par la nature géographique et climatique de la péninsule coréenne ( appelé joseonot (조선옷) en Corée du Nord)
Son nom signifie littéralement « vêtement coréen ». Il est caractérisé par des couleurs vives et des lignes simples. De nos jours, il se porte uniquement pour des occasions particulières comme le mariage.
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 
 
 
Le hanbok existerait depuis des milliers d'années d'après des fresques de tombes datant du royaume de Koguryo (37 av. J. C. 668), et aurait été introduit par les nomades scytho-sibérien.
L'habit de l'homme était constitué d'une veste et d'un pantalon, tandis que celui des femmes comportait une veste et une jupe. La couleur du haut était toujours différente de celle du bas. On remarque également que les couleurs et la coupe du hanbok différaient selon le statut social de l'individu qui le portait. Des bandes de tissu sombre servaient à souligner les courbes du corps dans l'espace de façon à faire ressortir la personne. 


 
À partir de la dynastie de Joseon, une nouvelle sorte de hanbok plus légère et pratique a vu le jour afin de faciliter son port durant les journées de travail et lors des périodes de forte chaleur. Ainsi le hanbok est encore porté de nos jours, et sans cesse actualisé de façon à suivre les tendances.
 
 
Hanbok féminin :
 
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 
 
Le « chima-jeogori » est l'ensemble composant le hanbok féminin, « chima »' étant le mot coréen pour la jupe et «jeogori » pour veste.

La jeogori (저고리)

La « jeogori » compose la partie supérieure du hanbok, plutôt courte, c'est la veste.
La plupart des « jeogori » comportent deux longs rubans ayant pour but de maintenir le vêtement fermé. Ils sont noués au niveau du sternum et forment un n½ud appelé « otgoreum ».
L' « otgoreum » est un des critères essentiels déterminant la beauté d'un hanbok et sa sophistication.

Dongjeong

Le « dongjeong » désigne le col blanc attaché à l'encolure. Il a pour but de mettre en valeur le cou.
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 
 

Baerae

Les « baerae » désignent les lignes encerclant la partie inférieure des manches de la « jeogori ».

Chima (치마)

La « Chima » est la jupe du costume. Il en existe plusieurs sortes : celles qui se composent d'un simple tissu, celles qui sont doubles et enfin celles qui sont matelassées. La « chima », qu'importe sa forme, est marquée de plis sur toute la longueur dont le but est d'accentuer l'élégance.

Beoseon (버선)

Les « beoseon » désignent la paire de chaussettes portées par les hommes comme par les femmes.
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 

Motifs

Les critères déterminant la beauté d'un hanbok sont ses motifs, ses lignes et sa combinaison de couleurs, le tout devant donner une impression de fraîcheur et d'élégance.


Bidan jumeoni


Le jumeoni bidan est une pochette de soie brodée à motifs de fleurs qui pendait à la taille des femmes.


 
 
 
Hanbok masculin :
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 
 
 
Le hanbok pour homme se compose d'une veste courte et d'un pantalon, ample, mais attaché aux chevilles. Au départ il était seulement bleu car selon la philosophie orientale, les hommes appartiennent à l'est et la couleur de l'est est le bleu.
 
Gat

C'est le chapeau traditionnellement porté avec le hanbok masculin.

Durumagi (두루마기)

Le « durumagi » est un manteau traditionnel porté pour les occasions spéciales, il couvre la veste et le pantalon.




Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok


Baji (바지)

Le « baji » désigne la partie inférieure du hanbok pour homme.
La largeur du « baji » est due au fait qu'il a été conçu pour faciliter la position assise au sol.

Kkotsin

Les « kkotsin » désignent les chaussures de soie portées par les hommes, elles sont souvent décorées de broderies, principalement des motifs floraux.




Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok




Beoseon ((버선)

Les « beoseon » désignent la paire de chaussettes portées par les hommes comme par les femmes.
 
 
 
Corée du sud 8 : traditions 1 : Hanbok

 
 
Même les pingouins portent le hanbok !!!!
 

Tags : Corée du Sud - traditions - hanbok